Guerre 14-18 : Carnet de Poilu – Pages 8 et 9

Carnet tenu par Delesalle Gustave, Joseph, lors de la guerre 14-18.
page 8 et 9 sur 40

Note sur le mode de transcription :
– Pour plus de confidentialité, le nom des habitants est masqué (xxx)
– En fin de page, pour une bonne compréhension du texte, les phrases sont complétées.

 Lien vers les pages 6 et 7  –  Lien vers les pages 10 et 11.

page8-9

 Transcription du texte

 

Page 8 (gauche)Page 9 (droite)
Retour le 1° avril à une
heure du matin pour prendre
un repos de 4 jours dans
les baraquements de Coxyde
dimanche 4 avril (fête de
pâques) de garde à Coxyde
ville. Nuit du 5 au 6 avril
corvées aux tranchées, très dangereux.
Le 9 avril repos je profite
et visite Furnes, style espagnole
belle église, très antique.
10 et 11 avril, de garde au
poste du Pont de l’Arche dans
Niewport. Toujours une pluie
d’obus visant les batteries.
Le 16 avril, 48 heures de tranchées
Avant le départ le capitaine
me désigne pour prendre
le commandement de la
section. Le sergent Rykehecke
étant désigner pour partir
au 5’ Bataillon que l’on va
reformer.
Le 19 avril repos. Le 20 partis
à Rosendack. Le 21 avril à
Crochte, logé à la ferme B.
Pendant notre séjour Dunkerque
et Bergue sont bombardés.
Le 2 juin nous quittons Crocht
en otobus, pour être
dirigé sur Brielem, village
situé à 2 kilomètres d’Ypres
nous exécutons à cet endroit
des tranchées pendant la nuit.

Document complémentaire :

Fiche du registre d’incorporation de Delesalle Gustave

2 commentaires

  • « Les inventions que j’ai connues, conçues par des cerveaux de l’arrière pour aider ceux de l’avant а gagner la guerre, étaient rarement des réussites. Je n’ai pas moi-même vu la brouette coupe-réseaux de barbelés en action, mais on disait qu’elle faisait un raffut terrible qui alertait l’ennemi, et qu’il fallait être fort comme un cheval pour la pousser sur un terrain non préparé.

    • jcl3391

      Merci pour votre commentaire.
      Certaines lettres de votre texte n’ayant pas été transcrites correctement, je les ai corrigé.
      J’espère ne pas avoir modifié votre texte
      Jean-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *