1850 – Bonnet / Pailleret : L’histoire de Louis Victor – 1/3

Louis Victor disparaît à Puteaux. Victoire Virginie, sa femme, décède dans un dépôt de mendicité 8 ans plus tard. Que s’est-il passé ? Vous trouverez les résultats de mes recherches et leurs histoires, repartis sur trois posts :

  • Les recherches de document et l’histoire – (partie 1)
  • L’acte de notoriété (partie 2)
  • La vie de Victoire Virginie au dépôt de Mendicité – (partie 3)

Partie 1 : Les recherches de documents

Tout part de l’acte de mariage de Louis Pierre, leur fils, qui comportait des informations inhabituelles. Voir l’extrait ci-dessous et sa transcription :

Extrait mariage Bonnet x Robillard - 25 avril 1868

Transcription du texte :

Un acte de notoriété délivré à la date du treize février dernier par monsieur le juge de paix du canton de Courbevoie (Seine), pour tenir lieu de l’acte de consentement ou de l’acte de décès du père du futur, disparu depuis le quinze février mil huit cent soixante un ; Un certificat du médecin et du directeur du dépôt de mendicité de Villers-Cotterêts attestant que la mère du futur est hors d’état de donner son consentement au mariage de son fils. 

Chronologie
Commençons la chronologie avec les dates déjà en ma possession :

  1. 13 août 1814 : Naissance de Louis Victor
  2. 23 avril 1819 : Naissance de Victoire Virginie
  3. 23 octobre 1838 : Mariage de Louis et Victoire
  4. 5 octobre 1845 : Naissance de leur fils Louis Pierre
  5. 15 février 1861 : Disparition de Louis Victor, le père
  6. 13 février 1868 : Acte de notoriété rédigé par la juge en vue du mariage de Louis Pierre, le fils
  7. 1er mars 1868 : Publication des bans de mariage à Puteaux (mariage du fils)
  8. 25 avril 1868 : Mariage du fils Louis Pierre
  9. 16 août 1869 : Décès de Victoire Virginie, la mère, au dépôt de Mendicité.

En dehors de l’acte de décès de Louis Victor, je détiens une copie de tous les autres actes (naissance – mariage – décès). Concernant le décès de Louis Victor, mes recherches sur Puteaux entre 1850 et 1900 n’ont donné aucun résultat.

 

Recherches via les actes de recensement :
Les actes d’état civil n’apportent ques très peu d’information sur la vie courante, Les actes de recensement, eux, peuvent permettre de situer la famille à un endroit et une date précise.

Le couple Bonnet / Pailleret :
Malheureusement, aucun recensement ne permet de situer la famille :

  1. Recensement sur Paris : les recensements quinquennaux de population n’ont donné lieu à Paris à l’établissement de listes nominatives qu’à quatre reprises : en 1926, 1931, 1936 et 1946.
  2. Recensement sur Puteaux : Aucun recensement en ligne avant 1891 (peut-être disponible en salle de lecture)

Au final, aucune information. Les enfants et les parents peuvent parfois apporter des pistes.

Le fils :
Le Fils Louis Pierre apparaît en 1866 sur le recensement de Jouy en Josas. Il habite au 7 de la rue du chemin Neuf. Il est seul, hébergé par la famille Lataro… Gédeon qui sera témoin à son mariage deux ans plus tard.

Les autres enfants :
Y-a-t-il eu d’autres enfants, les enfants uniques étaient rares à cette époque ? Ils auraient pu naitre entre 1838 (date du mariage) et 1861 (disparition du père) sur :

  1. Villeneuve-L’Archevêque 89190 (village de naissance de Victoire et lieu du mariage)
  2. Paris (dans le 6ème ou le 9ème)
  3. Puteaux

Je n’ai trouvé aucune naissance “Bonnet” sur Villeneuve-L’Archevêque.
Sur Paris, les archives ayant brûlées, elles ont été reconstituées. on obtient plus 500 fiches “Bonnet”, malheureusement très succinctes, qui ne permettent pas de rattacher une naissance à ses parents.

Enfin sur Puteaux, je trouve 3 familles “Bonnet” mais qui ne sont pas celles recherchées.

Les Parents de Louis Victor :
Ils auraient pu héberger le fils Louis Pierre.
Louis Victor est né à Saclay (Essonne). C’est tout naturellement par là que j’ai commencé les recherches via les actes de recensement.

Rencensement 1836 Bonnet Jean Pierre SaclayRecensement 1836 de Saclay

On le trouve avec ses parents en 1836. Il a 21 ans, noté comme soldat et n’est pas encore marié. En 1841, seuls ses parents apparaissent. En 1846, il ne reste plus que son père, En 1851 et 1861, plus personne. ils ont probablement déménagés car aucun ne ressort des listes de décès de Saclay. Il semble que les parents se soient séparés.

Les recherches n’apportent que des informations parcellaires. Il reste une seule piste, l’acte de notoriété pour lequel j’ai fait une demande de copie auprès des archives du Haut de Seine.

L’histoire

Louis Victor est donc né à Saclay en 1814 de Jean-Pierre et Marie Claude Oisi… On trouve la famille dans les listes du recensements de Saclay de 1817 et 1836. A cette date il essaye de s’engager dans l’armée mais il sera renvoyé dans ses foyers pour inaptitude au service militaire.
Deux ans plus tard, il est boulanger. Il fait le déplacement à Villeneuve l’archevêque, distant de 130 km, pour se marier avec Victoire Virgine Paille… A noter que le frère de Victoire Virginie, témoin du mariage, est aussi boulanger.
On retrouve la famille Bonnet / Pailleret à Paris 9ème lors de la naissance de leur fils Louis Pierre. Il sera le père de Louis Edmond qui décèdera à Verdun. La famille a du habiter plus tard à Puteaux, car pour le mariage du fils les bans de mariage y seront publiés.

C’est en 1861 que Louis Victor disparaît, son fils a alors 16 ans. Les recherches sur cette disparation n’ont strictement rien donné et on ne saura surement jamais ce qu’il s’est passé.

Je retrouve le fils 5 ans plus tard, à Jouy en Josas. Il est hébergé par la famille Latarouilly. C’est probablement à cette période que sa mère Victoire Pailleret est arrêtée dans les rues de Paris ou aux alentours alors qu’elle mendiait. Elle sera envoyée dans le dépôt de mendicité de Villers-Cotterêts dans l’Aisne. Elle y décèdera en 1869 et sa vie n’aura pas été facile dans ce dépôt.

 

Nota
Recherche en cours : Acte de notoriété
A suivre – Partie 2 : La vie de Victoire Virginie au dépôt de Mendicité

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz