Evernote : Un outil gratuit réellement incontournable pour le généalogiste

Cette page a été vue 5167 fois depuis le 21 déc. 2016

Voila 8 mois que j’utilise Evernote et aujourd’hui encore, je me demande comment je pouvais faire avant.

Mes Anciennes méthodes

J’ai commencé ma généalogie en mars 2013 et rapidement s’est posé le problème du stockage des diverses informations trouvées. Pendant 3 ans, j’ai cherché la meilleure méthode. J’ai tout essayé, le carnet de notes, Excel, Word, le Bloc-note et bien d’autres méthodes. J’avais fini par intégrer le résultat de mes recherches dans Hérédis, le logiciel de Généalogie que j’utilise. C’était la meilleure solution que j’avais trouvé. Pour chaque ancêtre, je créais dans la rubrique “Evènement” une ligne intitulée “Notes sur recherche” puis j’y inscrivais le résultat des investigations.

Mais au final, vu la masse d’informations trouvées, je retombais toujours sur la même problématique :

  • Comment se souvenir des notes que l’on a pris ?
  • Comment les retrouver ?
  • Comment éviter de faire deux fois les mêmes recherches ?

Mes notes dormaient dans un calepin ou dans un fichier. Elle ne me servaient à rien. De plus, si un élément intéressait plusieurs ancêtres, comment faire ? Il aurait fallu que je crée un index, mon problème était donc pratiquement insoluble.

Découverte d’Evernote

Et puis j’ai essayé Evernote. Ce puissant logiciel a réglé tous mes problèmes et m’a donné un réel confort de travail. Il est devenu l’élément central de ma généalogie, une vrai plate forme de travail.

 

 

Schéma N°1 – Mon interface Evernote – Double cliquez sur l’image pour l’agrandir

Evernote permet de créer des notes pouvant intégrer des textes, des tableaux, des liens, des photos ,des Pdf et bien plus encore.
– Une famille de notes peut être rassemblée dans un carnet.
– Une famille de carnets peut être rassemblée dans une “Pile”, terme utilisé par Evernote pour nommer un ensemble de carnets.
– Enfin, chaque note peut disposer de plusieurs mots clé, cette dernière fonction étant le point fondamental du système.
La capacité générale est de 250 carnets, 100 000 notes et 100 étiquettes par notes.

Je peux donc faire une note par ancêtre sur 16 générations, chacune rassemblant tout l’historique d’une recherche. L’intégration des divers liens dans ce document permettra d’accéder :

  • Aux dossiers ou fichiers stockés en local ou sur le Cloud.
  • Aux pages des divers registres situées sur le net.
  • A des sites web.
  • Aux autres notes du logiciel, c’est à dire en lien avec un autre ancêtre.
  • Aux diverses photos.
  • Aux Pdf.
  • Etc.

Le schéma N°2 montre la puissance de la plate forme. Au centre, se trouve le tableau de recherche classé par ville. Sur chaque ligne j’ai inscris la référence du registre sur lequel j’ai travaillé, un lien vers le dossier local qui contient la copie des actes trouvés et un lien vers les archives départementales

Mon Organisation

Voici quelques exemples de notes que j’ai mis en place:

  1. Un document de recherche sur un ancêtre contenant avec les liens menant à toutes les ressources dispersées sur le web ou sur le disque dur local.
  2. La même chose pour un patronyme si la masse d’informations de cette lignée n’est pas importante.
  3. Un historique de recherche sur un département. Un tableau par ville ou village me permet de lister tous les registres consultés avec un lien vers le dossier contenant tous les actes trouvés. (voir schéma N°2 ci dessus)
  4. Les lignes de vie par ancêtre reprenant tous les événements qui ont eu lieu durant sa vie.
  5. Une “Pile” de Carnet pour chacun des patronyme de mes 8 arrière-grands parents. Cette méthode me permet de diviser par 8 ma généalogie.
    1. Chaque pile contient un carnet par patronyme de cette lignée.
    2. Chaque carnet contient des notes sur chacun des ancêtres comme expliqué plus haut.
  6. La liste des sites web que j’utilise. J’effectue des copies de pages complètes avec l’outil Web Clipper. Tous les liens de la page sont actifs et peuvent être utilisés.
  7. Un carnet “Mail” dans lequel sont copiés tous les courriers échangés.
  8. Un Carnet “Presse” dans lequel sont répertoriés toutes les versions numériques de la Revue Française de Généalogie ainsi que divers articles.
  9. Une pile de carnets dans laquelle je stocke toutes les données générales. (Histoire, Traduction, Technique, Forum etc)
  10. Une pile de carnets ” Etats civils ” dans laquelle je stocke des copies d’actes secondaire nécessitant un commentaire particulier.
  11. Une pile de carnets pour la préparation de mes articles pour mon blog.
Les étiquettes

Les étiquettes sont le point essentiel de tout ce système. Pour que l’outil de recherche soit performant et que l’information soit immédiatement disponible, il faut mettre en place un minimum de quatre étiquettes par note. Par exemple, pour un acte notarial qui retrace la vente de biens, les étiquettes peuvent être : Notarial – Vente de bien – Patronyme 1 – Patronyme 2 – XVIII ème siècle – Lille – Archives du Nord.

Il est primordial de prendre le temps de renseigner ces étiquettes. La Plate forme est alors indexée, l’outil devient d’une efficacité redoutable.

Aujourd’hui

Je travaille maintenant sur 3 logiciels. Evernote, Hérédis et Word-Press.

  1. Evernote est l’élément central. Il reçoit toutes les informations que je récolte au fil de mes recherches, qu’elles soient avérées ou non.
  2. Heredis reçoit les informations vérifiés et incontestables.
  3. Word-Press reçoit mes articles et gère mon blog sur mon serveur.

Vous le voyez, en huit mois, ma plate-forme est déjà importante. Elle comprend 10 Piles de carnets, 41 carnets, 294 notes et 71 Étiquettes.

La version gratuite me convient parfaitement. Avec 250 carnets possibles, la capacité est inférieure à ma base Heredis qui en comporte 300. Mais beaucoup de ces noms de famille ne représentent qu’une personne et ne justifieront pas la création d’un carnet. Avec 100 000 notes, le logiciel peut stocker la totalité des mes ancêtres sur 17 générations. J’ai beaucoup de marge car ma base Héredis ne compte actuellement que 1200 personnes et environ 300 noms de famille.

Les points négatifs

Tout n’étant pas parfait, le logiciel me pose un problème “sérieux” lié à la perte malencontreuse de données. Deux situations peuvent provoquer des dégâts irréversibles :

  1. * Une erreur de frappe sur le clavier qui n’a pas été immédiatement annulé par Ctrl + Z (un texte surligné et effacé)
  2. Parfois un conflit sur deux copies d’une même note peut se produire lorsque, comme moi, on utilise deux postes, un portable et une station. Si une note est modifiée avant que la synchronisation n’ai été effectuée, il y a conflit entre les deux versions (1 version par PC) et souvent perte de données.

Pour éviter ce problème, Evernote propose l’option Premium, une version payante qui propose un historique de saisie de la note. Pour ma part, j’ai trouvé une autre solution. Une fois que j’ai travaillé sur une note importante, avant de fermer l’application, je crée une copie.

Jean-Claude

 

Copyright - Décembre 2016 -
Reproduction des textes et des photos interdites sans l'autorisation de l'auteur

Sources :
- Evernote : https://evernote.com/intl/fr/
- Heredis : https://www.heredis.com/
- Word Press : https://fr.wordpress.com/create/

Filae, gratuit jusqu’au 13 Décembre, une offre à ne pas manquer.

Dans le cadre de son lancement, Filae, le nouveau moteur de recherche de généalogie.com propose un accès gratuit** à l’ensemble de ses documents jusqu’au 13 décembre 2016.

Filae ayant indexé l’ensemble des actes, la recherche s’effectue via un formulaire en saisissant les nom & prénom de l’ancêtre auquel on peut ajouter le nom du conjoint.

Pour l’avoir testé, le système est simple, rapide et efficace. Le “reader” d’acte sur les registres est beaucoup plus rapide que celui des archives départementales.

Il reste quelques jours pour profiter de cette offre gratuite**, au-delà ce sera payant. Profitez-en !

Accès au moteur de recherche : http://www.filae.com/v4/genealogie/SearchApi.mvc/Search

 

Jean Claude

 

** note : ne sont accessibles gratuitement que les actes d’état civil issus des archives départementales

Filae copie d'écran final

Filae, le nouveau moteur de recherche de Généalogie.com

 

 

 

Archives de Paris : Présentation de la nouvelle plate-forme en ligne

Archives de Paris - Prisde de vue réalisée par la Marie de Paris

Archives de Paris – © Prise de vue réalisée par la Mairie de Paris

Dans le cadre des Matins Malins organisés par la Revue Française de Généalogie, j’ai eu l’occasion d’assister à une présentation des nouveaux outils numériques des Archives de Paris. Cette cession qui a eu lieu le samedi 20 février était animée par un conservateur des Archives de Paris et son adjoint.

Il s’agissait en fait de nous présenter en avant première la nouvelle plate forme permettant la mise en ligne d’une grande quantité de fonds. Le site sera accessible par le grand-public dans environ 2 semaines soit vers le 10 mars 2016, une fois son référencement complètement terminé.

Première partie

La première partie de la cession a porté sur l’historique du projet et les choix techniques. Les intervenants ont ensuite décrit le système de recherche ainsi que les grandes thématiques de la plate-forme.

Le système de recherche

Celui-ci fonctionne soit avec des mots clés, soit par la sélection d’un thème.

Pour les mots clés, le site offre deux possibilités :

  1. Une recherche simple avec 1 seul champ
  2. Une recherche avancée avec 7 champs dont certains comportent une liste de thèmes préétablis.

Vous pouvez écrire des mots complets ou seulement une partie d’un mot. Ce mode pose problème car dans le cas d’un mot court, le moteur affichera aussi des mots très différents comme par exemple : Plan = Plante, Plancher, Planète, Planning, Plancton. Les développeurs du projet devront ajouter rapidement une case à cocher « mot exact ».

Concernant la thématique, l’organisation des fonds déjà en place aux Archives de Paris a été gardée ce qui donne l’architecture suivante :

    1. Généalogie
    2. Cartes et plans
    3. Archives judiciaires
    4. Archives départementales
    5. Archives communales
    6. Archives privées
    7. Publications officielles

Seconde partie

La seconde partie de la présentation a porté sur les documents mis en ligne. Ici aussi deux grandes parties, les notices et les fonds numérisés qui seront disponibles en ligne.

Les Notices.
Ils représentent l’ensemble des documents topographiques lié à l’urbanisme. La présentation propose une notice sommaire ainsi qu’un lien pour avoir la notice détaillée. Un Pdf est téléchargeable.

Il est possible d’effectuer des recherches topographiques sur les thèmes suivants :

  1. Calepins des propriétés bâties :19 et 20ème – classé par nom de rue – contient des informations sur les occupants de ces propriétés
  2. Permis de construire et de démolitions
  3. Fichier immobilier
  4. Casier sanitaire (Renseignements statistiques sur l’état sanitaire)
  5. Fonciers : historique des propriétaires

Vers la fin 2016, de nouveaux fonds viendront compléter cette liste. Ces documents sont à consulter aux Archives de Paris, soit boulevard Sérurier, soit à l’annexe de Villemoisson sur Orge.

Crédits photo Archives de Paris D1M9 111

Crédits photo : Archives de Paris.

Les fonds numérisés disponibles en ligne.
Dans le cadre du respect de la vie privée, la mise en ligne de ces documents est réglementée par la CNIL* qui exige le délai suivant :

  1. Naissance : Actes supérieurs à 100 ans
  2. Mariages : Actes supérieurs à 75 ans
  3. Décès : Actes supérieurs à 25 ans

Les documents disponibles aux Archives de Paris vont de l’année 1897 à 1974. Vous trouverez ci-dessous le détail de ces documents et leurs dates de mise en ligne :

  1. Tribunal civil
    – Les divers jugements et autres documents, de 1897 à 1915, seront disponibles vers mi 2016
  2. Etat civil – Tables annuelles et décennales
    – Les tables de 1897 à 1974 seront disponibles au démarrage du site. (Attention, certaines années ne disposent pas de table décennale mais uniquement de table annuelle )
  3. Etat Civil – Actes
    – Décès : 1ère tranche de 1897 à 1950 (courant 2016)
    – Décès : 2ème tranche de 1950 à 1974 (vers la fin 2016)
    – Naissance : de 1897 à 1915 ( courant 2017 )
    – Mariage de 1897 à 1940 (courant 2017
  4. Etat Civil reconstitué
    – 1ère tranche : uniquement la liste des noms (au démarrage du site)
    – 2ème tranche : Les actes ainsi que le dossier ayant servis à son établissement, c’est à dire les actes religieux, notariés ou les extraits d’actes antérieurs. (mise en ligne prévue pour 2017 – 2018)
  5. Matricule Militaire et dossier complet
    – Le dossier militaire complet du département de la Seine pour la période 1897-1921 devrait être en ligne avant le 11 nov 2018.

*Plus d’informations sur l’article 213-1 du code du patrimoine : cliquez ici

Jean Claude

 

Copyright : Février 2016 – reproduction interdite des textes et photos interdite sans autorisation de l'auteur.

Les adresses :

Archives de Paris
- 18 boulavard Sérurier, 75019 Paris - Tél. : 01.53.72.41.23
- 3 route de Corbeil, 91360 Villemoisson-sur-Orge - Tél. : 01.69.51.53.77