Le service militaire durant la période 1832 – 1872

Historique Rapide :

Avant la révolution, le service militaire n’existait pas, l’armée était composée essentiellement de professionnels.  Toutefois, à partir de 1668, le roi obligera ses sujets à fournir des milices provinciales pour compléter ses troupes.

A la révolution, la loi Jourdan établie la circonscription. Le service militaire est né avec un premier article de la loi très explicite : «Tout Français est soldat et se doit à la défense de sa patrie».

Depuis cette loi, le service militaire a subit de très nombreuses modifications. La loi Soult réglementera le service militaire durant la période 1832 – 1872.

(Ensuite,  avec le désastre militaire contre les Prussiens durant la guerre 1870-71, la loi Cissey, sera mise en place en 1872 . Cette nouvelle loi établira un service militaire universel d’une durée fixe.)

 

Le service militaire durant la période 1832 – 1872 :

N8427372_JPEG_131_131DMDurant cette période l’armée sera composée d’appelés et d’engagés volontaires. La loi de finance annuelle établira la répartition de militaires entre :

  1. L’effectif entretenu sous les drapeaux,
  2. Les hommes qui sont laissés ou envoyés en congé dans leurs foyers.

Un tableau de répartition sera édité chaque année, chaque canton recevant le nombre d’hommes à fournir. Un tirage au sort sera alors effectué entre les jeunes du canton ayant atteint l’âge de 20 ans.

Le tirage se fera de la manière suivante :

Le sous-préfet comptera publiquement les numéros déposés dans l’urne et s’assurera que ce nombre est égal à celui des jeunes gens appelés à y concourir. Aussitôt après, chacun des jeunes gens appelés dans l’ordre du tableau prendra dans l’urne un numéro qui sera immédiatement proclamé et inscrit. L’opération du tirage achevée sera définitive. Elle ne pourra, sous aucun prétexte être recommencée et chacun gardera le numéro qu’il aura tiré.

N8427374_JPEG_26_26DMSeront exemptés et remplacés les jeunes qui se trouveront dans un des cas listés dans la loi, comme l’infirmité, une taille trop petite, l’aîné d’orphelins de père et de mère, etc.

D’autres jeunes gens comme ceux qui seraient déjà engagés dans l’armée, les élèves de l’école polytechnique ou des grands séminaires, etc. seront aussi déduits de la liste.

Tous les autres jeunes seront convoqués, examinés et entendus par le conseil de révision qui déterminera si l’appelé est reconnu propre au service. Les jeunes gens incorporés définitivement pourront se faire remplacer. Le remplaçant devra respecter certains critères comme : ne pas être marié, ne pas avoir été réformé, etc.

Les jeunes gens définitivement appelés ou leurs remplaçants seront immédiatement répartis entre les corps de l’armée dans les conditions suivantes :

En fonction de l’ordre de leurs numéros et des proportions déterminées par les lois annuelles, ils seront divisés en deux classes,

  1. ceux qui devront être mis en activité,
  2. ceux qui seront laissés dans leurs foyers.

Les jeunes soldats compris dans la seconde classe ne pourront être mis en activité qu’en vertu d’une ordonnance royale.

La durée du service des jeunes soldats appelés sera de sept ans 

 

 

Diverses sources :

La loi Soult de 1832
Le Figaro
Le site Wikipedia

Les photos sont de  Gustave De Ridder [Recueil. Uniformes militaires français, 1794-1891.] Sources BNF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *